Le sésame est une plante dite « oléagineuse ». C’est-à-dire qu’elle contient de l’huile. Et c’est la toute sa richesse. C’est une des premières plantes que l’homme a cultivé et utilisé en médecine. Particulièrement consommée au Moyen-Orient une recette lui est même dédiée, il s’agit du Tahini, une sorte de purée de sésame ! Mais il est aussi dégusté entier, déshydraté, rôti ou encore extrait en huile. Bourré d’antioxydants, il protège des maladies cardiovasculaires, des maladies liées au vieillissement et même de certains cancers.

Les antioxydants dans le sésame.

Les principaux actifs dont le sésame nous transmet les bénéfices sont la vitamine E et les lignanes.  La première a un rôle direct dans la prévention de certains cancers et des maladies cardio-vasculaires. Le second lutte contre le mauvais cholestérol et la tension artérielle. Mais ce n’est pas tout ! Le sésame prévient également ce que l’on appelle la péroxydation lipidique. C’est en fait la formation de radicaux libres responsables du vieillissement prématuré ou d’autres dommages cellulaires causés par le stress notamment.

Les nutriments dont regorge le sésame.

Outre ses propriétés antioxydantes, alcalinisantes et bruleuses de graisse, le sésame est chargé de calcium, phosphore, magnésium, zinc, manganèse et fer. Tout cela ! Le calcium est nécessaire pour fortifier la masse osseuse et les dents. Il joue aussi un rôle clé dans le maintien de la pression sanguine. Le phosphore lui permet au corps de régénérer les tissus et maintenir un PH normal. Le magnésium intervient sur le système immunitaire et la transmission de l’influx nerveux tout comme le fer. Le zinc aide à la perception du gout, la cicatrisation des plaies ou encore le développement du fœtus. Mais ce n’est pas tout, riche en vitamines B6, B2 ET B3, le sésame prendra aussi soin de la croissance des plus jeunes et la modulation des récepteurs hormonaux !

ante. sed commodo dapibus felis sit eleifend porta. Curabitur fringilla