On le sait, nos océans sont en mal. Le réchauffement climatique ainsi que la pollution plastique ont déjà beaucoup altéré leur écosystème. Ou devrions-nous dire son éco-système puisque finalement tous les océans communiquent pour ne former qu’une immense étendue d’eau ! La pêche joue également un rôle dans la détérioration de cette grande masse d’eau. Mais des solutions existent pour pêcher en respectant la faune et la flore. Cela s’appelle la pêche durable et cela aide le consommateur à s’y retrouver.

Pêche traditionnelle vs pêche durable.

Pêcher de manière durable c’est laisser suffisamment de vie dans l’océan. C’est respecter les habitats de la faune sous-marine mais aussi protéger le salaire des personnes qui vivent de cette activité. Cela demande de savoir s’il reste suffisamment de poissons dans l’océan, d’assurer que l’activité de pêche puisse perdurer sur le long terme et que les populations sous-marines restent présentes et en bonne santé ! C’est un vaste projet dont les consommateurs finaux s’enquièrent de plus en plus pour des raisons de sécurité alimentaire et d’impact sur l’environnement. Ainsi depuis 2009, le label international MSC certifie aux consommateurs que les produits de la mer qu’ils achètent sont bien issus d’une pêche éthique, durable. Mais aujourd’hui seulement un poisson sur 2 est péché durablement.

Consommer des produits de la mer durables.

En tant que consommateurs, nous avons une responsabilité pour alimenter cette pêche durable. Comme évoqué plus haut, acheter des produits certifiés par le label MSC est un premier niveau de garantie pour savoir que votre consommation est respectueuse de l’environnement. Ensuite il y a des poissons à éviter si vous souhaitez défendre une pêche durable. Il s’agit du cabillaud qui est largement surpêché, de la sole et du bar. Une étude UFC-Que choisir démontre en effet que 85% de ces poissons sont issus d’une pêche non durable. Et les enseignes de grande distribution sont encore loin de se distinguer niveau éthique. Consommer des espèces moins visées par la pêche comme le lieu ou le maquereau et de repérer les produits marqués du label MSC.

Le Homard fait aussi partie des espèces qui échappe à la surpêche, découvrez son histoire!

 

 

felis neque. id nec adipiscing Praesent sed elit. ut consectetur risus Donec